Je suis un étranger dans ta ville

Je suis un étranger dans ta ville

Poète : Arbaaz Ahmad

Traduit par Shahzaman Haque

Je suis un étranger dans ta ville
Personne ne m’y reconnaîtra, que toi

Mon visage est un livre fermé sur le chagrin
Personne n’a envie de lire l’histoire d’un chagrin

Tu as cent fois brisé mon coeur
Toi, mon dernier rayon de bonheur

Que tu me reconnaissent ou non
Je serai toujours éperdument amoureux

Les autres aussi ont commis des pêchés cent fois
Pourtant, ils sont là, comme des guides, et viennent vers moi

 

ہم تیرے شہر میں انجانے

ارباز احمَد
عمر : سترہ سال

ہم تیرے شہر میں انجانے
بِن تیرے ہم کو کون پہچانے

میرا چہرا ہے کتابِ غم کا
کون پڑھتا ہے غَم کے افسانے

جِس نے توڑا ہمارا دِل سو بار
ابھی تَک ہم اُس کے ہیں دیوانے

پھر بھی تو ہمیں جانے یا نہ جانے
ہم تو ہیں بس تیرے دیوانے



Citer ce billet
urduturnon (2020, 23 janvier). Je suis un étranger dans ta ville. Urduturnon. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v3im

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.