Haq Ali Maula “Dieu vrai, Ali est le guide”

 

 

 

Ecoutez-ici

 

 

– Traduit par Denis Matringe

 

Je suis un partisan de Haidar, un errant ivre.

Je suis un serviteur d’Ali le Choisi,

Je suis le chef de tous les soufis

Car je suis arrivé tout près d’Ali.

 

Parfois le mur bouge,

Parfois la porte tremble

En entendant le nom d’Ali,

maintenant encore Xaibar tremble.

 

Ali est le roi des homme,

Ali est le guide,

Répète, répète, ô mon âme:

Ce nom seul est vrai, mon ami.

Ce nom béni a dévoilé le secret de la réalité.

Ali est le guie.

Ali est le roi des hommes.

“Il n’est pas d’autre jeune homme qu’Ali”,

Ali est le lion de Dieu.

Dieu vrai, Ali est le guide !

 

Il n’y a sur mon corps et ma langue que le nom d’Ali,

Si je meure, qu’on écrive sur mon suaire ‘Ali Ali’.

Dieu vrai, Ali est le guide !

Sans l’amour d’Ali on ne trouve pas l’objet de la quête

Ni la récompense de la dévotion,

Serviteurs de Dieu, écoutez avec attention, je vous en conjure au nom de Dieu !

Qui ne rencontre pas Ali ne rencontre pas Dieu.

Dieu vrai, Ali est le guide !

 

Cesse tes efforts ! On ne trouve rien quand on voit mal.

C’est le guide qui indique la destination.

Si on trouve Ali, c’est dans la maison de Dieu;

De même qui cherche Dieu le trouve dans la maison d’Ali.

Dieu vrai, Ali est le guide.

 

Rendre un culte à la vue de Haidar est un ordre du Prophète.

Ali est l’âme du Prophète, le corps du Prophète, la vie du Prophète.

Ali est la fleur du destin,

Ali est l’épée du Dieu vrai,

Ali est le maître des maîtres spirituels.

Dieu vrai, Ali est le guide !

 

Comment le lion de Dieu pourrait-il ne pas être la main d’Allah ?

La destination de toute offrande, c’est Ali, le roi sans pareil.

De même que la famille du Prophète est sans égale.

Il ne naîtra jamais un autre Ali.

Dieu vrai, Ali est le guide !

Ma couleur aujourd’hui ma couleur est Ali.

 

Chez mon Khwaja, la couleur est Ali.

O, j’ai trouvé mon bien-aimé dans ma cour !

O, j’ai trouvé mon Maître, Nizam ud Din Auliya !

O, j’ai trouvé mon Maître, Muin ud Din Auliya !

J’ai trouvé mon Maître, Data Ganj Bakhsh Auliya !

O, Nizam ud Din Auliya !

Quand je regarde, Ali est avec moi.

Ma couleur est Ali.

 

J’ai cherché de pays en pays,

Ta couleur me plaît, Khawaja Muin ud Din,

Où que je regarde, je ne vois nulle part une telle couleur.

Ma couleur aujourd’hui, ma couleur est Ali.

 

Source : Nusrat Fateh Ali Khan en concert à Paris

Radio France (OCORA) 1989.

Note de traduction : Dans les Qawwalis, la plupart des vers sont répétés plusieurs fois:il en va souvent de même pour certains mots ou groupes de mots. Ces répétitions n’ont pas été transcrites ni traduites. En outre, il arrive fréquemment à Nusrat Fatah Ali Khan d’introduire des passages chantés avec les “notes” de la “gamme” indo-pakistanaise : sa, ré, ga, ma, pa, dha, ni, sa. Il n’en a pas été tenu compte dans la traduction. Quelques passages incompréhensibles ont été indiqués par des points de suspension (…).



Citer ce billet
urduturnon (2023, 9 janvier). Haq Ali Maula “Dieu vrai, Ali est le guide” Urduturnon. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v3jv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.